Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Santé en entreprise / La santé mentale en France : Guide complet

La santé mentale en France : Guide complet

15/01/2024
  • 0
  • 173

Santé mentale en France : état des lieux

Saviez-vous que, coûtant plus de 23 milliards d’euros par an, les remboursements liés à la souffrance psychique et aux maladies psychiatriques constituent le premier poste de dépense de l’Assurance Maladie ? Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 13 millions de Français sont concernés par des maladies mentales et des troubles psychiques, dont 3 millions de troubles sévères.

D’autre part, selon les données EPI-PHARE, les Français sont les plus gros consommateurs de psychotropes au monde, incluant les antidépresseurs, les anxiolytiques, les somnifères et des médicaments similaires.

L’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale quant à lui, révèle que 15 à 20 % de la population sont touchées par la dépression qui fait d’ailleurs, partie des troubles psychiques les plus répandus. Avec près de 8.300 décès par suicide et 200.000 tentatives de suicide enregistrés en 2017, le suicide est la première cause de mortalité chez les 15-35 ans, ce qui figure parmi les taux les plus élevés d’Europe.

Et depuis la crise sanitaire du Covid-19, la prévalence des épisodes dépressifs a connu une forte hausse en France, principalement chez les jeunes. Les chiffres du baromètre santé 2021 de Santé publique France mentionnent une hausse de 2 points, passant de 9.8 % en 2017 à 13.3 % en 2021.

La santé mentale est un défi majeur pour le Gouvernement

Devenue une grande cause nationale, la santé mentale en France se dégrade de manière conséquente pour plusieurs raisons. Les impacts sur le long terme de la crise sanitaire y contribuent principalement, de même que les tensions internationales, l’inflation, etc.

Les pouvoirs publics ont mis en place quelques mesures

Les mesures déployées dans le cadre de la santé mentale en France s’adressent autant aux particuliers qu’aux organisations professionnelles. Rappelons, en effet, que si les particuliers sont fortement sensibilisés pour prendre soin de leur santé mentale, les entreprises sont également tenues d’épauler leurs salariés. Certaines actions peuvent être mises en place comme par exemple une formation sur la gestion du stress au travail ou d’autres mesures ciblées.

Le 10 octobre 2023, à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, les députés de l’Orne et de la Haute-Garonne ainsi que le chef de service du pôle psychiatrie du CHU Henri Mondor de Créteil, ont proposé une note comportant plusieurs mesures d’amélioration du système de santé mentale en France. Ces mesures ont été pensées pour répondre aux urgences de la dégradation de l’état de santé mentale des Français, en vue d’une transformation radicale de la manière avec laquelle la question est abordée.

Les mesures en question :

  • Revalorisation des rémunérations des professionnels de la santé mentale.
  • Construction d’une loi de programmation en santé mentale.
  • Revue à la hausse du financement des acteurs de la santé mentale, à la hauteur des besoins réels et des nouvelles ambitions.
  • Développement de formations concernant les prises en charge spécialisées
  • Mise en place de plans de crise efficaces.
  • Développement d’une prise en charge sérieuse et particulière de la santé mentale des enfants, des adolescents et des étudiants.
  • Priorisation de la santé mentale de travailleurs en reconnaissant l’épuisement professionnel et la perte de sens au travail comme des maladies professionnelles.
  • Amélioration de la prise en charge des handicaps psychiques et des troubles du neuro-développement.
  • Formation de professionnels spécialisés pour mieux répondre à l’éco-anxiété de la population qui ne cesse de progresser.
  • Amélioration de la prévention et des interventions précoces.

Quels sont les devoirs des entreprises pour préserver la santé mentale de leurs salariés ?

Les entreprises jouent aussi un rôle majeur dans la préservation de la santé mentale en France. Selon une enquête Ipsos x Predilife, les salariés s’attendent à des mesures bien spécifiques de la part des employeurs. Et 90 % des travailleurs interrogés voudraient des actions de sensibilisation à la santé mentale dans leur entreprise. 80 % souhaitent également un suivi du bien-être global des collaborateurs sous forme d’enquêtes internes, en vue de mettre en place les mesures adéquates.

Quoi qu’il en soit, les entreprises disposent de nombreux moyens pour prendre soin de la santé mentale de leur personnel. Il est notamment possible d’aider les personnes concernées à réussir à lutter contre les addictions. En réalité, toute dégradation des conditions de travail (quelle qu’en soit la forme), peut altérer la santé mentale des travailleurs.

En tout cas, pour contribuer à la préservation de la santé mentale en France, les entreprises peuvent sensibiliser particulièrement les salariés lors de la Journée mondiale de la santé mentale.

Pour résumer, toutes les propositions de prise en charge de la santé mentale en France visent à mieux analyser les pathologies et les besoins réels des patients. Les données ainsi recueillies permettront alors de construire des parcours de prise en charge plus efficaces.

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter

Références formations gestes et postures