L'impact du bruit en entreprise et les solutions pour le réduire
Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Prévention des risques au travail / L'impact du bruit en entreprise et les solutions pour le réduire

L'impact du bruit en entreprise et les solutions pour le réduire

25/06/2024
  • 0
  • 92
L'impact du bruit au travail

Le bruit au travail est à l’origine de bien de désagréments dans l’immédiat et sur le long terme. La gêne, le stress et la fatigue cognitive engendrés peuvent, en effet, entraîner des conséquences plus graves sur le bien-être du salarié et sur la qualité de son travail. Heureusement qu’il existe de nombreux moyens pour protéger vos collaborateurs des nuisances sonores.

Quels sont les désavantages d’un bruit excessif en entreprise ? Quelles solutions pour y remédier durablement ? Voici nos réponses.

Bruit au travail : un réel fléau pour les collaborateurs

Les secteurs de l’industrie, du BTP Construction et de l’agriculture sont souvent pointés du doigt quand il est question de bruit au travail. En effet, on pense que seules les grosses machines qui tournent bruyamment toute la journée créent des nuisances sonores. D’ailleurs, ce sont effectivement les secteurs les plus traditionnellement considérés comme bruyants.

Cependant, le bruit au travail crée gêne et stress même dans les bureaux, notamment en open space ou dans un espace de coworking. La proximité de plusieurs personnes et le bruit des machines d’utilisation individuelle ou collective, peuvent être à l’origine de bruits beaucoup plus importants qu’on ne le pense.

Ces bruits impactent évidemment le bien-être des travailleurs, mais également leur performance et donc, la productivité globale de l’entreprise. Pour éviter d’en arriver là, si un collaborateur se plaint, utilisez le questionnaire GABO (Gêne Acoustique dans les Bureaux Ouverts) de l’INRS pour mesurer l’impact du bruit sur son travail en vue d’aménager son espace de travail en conséquence.

Intitulée « Bruit », la directive n°2003-10, datée du 06 février 2003, du Parlement Européen, régit les prescriptions minimales de sécurité et de santé des travailleurs, sur leur exposition aux agents physiques incluant le bruit. Cette directive limite le bruit auquel les travailleurs sont exposés au seuil de 87 décibels ou dB(A) et 200 Pa. La pression acoustique autorisée quant à elle, est limitée à 85 décibels ou dB(A) et 140 Pa. Tout dépassement de ces seuils oblige l’employeur à déployer les moyens nécessaires pour limiter l’exposition sonore du personnel conformément à ce qui est légalement autorisé.

Formez vos collaborateurs sur les risques des bruits

Une formation sur les risques des bruits au travail est indispensable si vos salariés y sont exposés au quotidien.

Abordant tous les risques liés aux nuisances sonores, une telle formation sensibilise vos collaborateurs sur les risques, mais également sur les consignes de sécurité à respecter et sur le comportement à adopter face aux réalités de leur métier. Leur santé et leur bien-être en dépendent.

La formation sur le bruit au travail porte également sur l’attitude à avoir en cas d’accident. Bien entendu, elle sera orientée vers les réalités de l’entreprise parce que les travailleurs devront analyser leur propre environnement de travail.

À l’issue d’une formation sur le bruit au travail, l’entreprise pourra passer concrètement aux actions de prévention et de résolution des nuisances sonores à mettre en place dans ses locaux. De telles actions garantissent une action rapide et pertinente dès que se posent des problèmes liés au bruit au travail.

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter