Journée mondiale de la sécurité au travail : Guide 2024
Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Santé en entreprise / Journée mondiale de la sécurité au travail : comment l'organiser ?

Journée mondiale de la sécurité au travail : comment l'organiser ?

15/04/2023
Temps de lecture : 7 min.
  • 0
  • 5824
Chief,Worker,Giving,Instructions,To,Loader,Of,Goods

Célébrée le 28 avril et coïncidant avec la Journée internationale de commémoration des travailleuses et travailleurs morts ou blessés au travail, la journée mondiale de la sécurité au travail est couramment appelée safety day. Elle promeut la prévention des accidents de travail et des maladies professionnelles à travers le monde. Elle répond ainsi aux demandes d’amélioration de la sécurité, de la santé et bien-être au travail.

Pouvant prendre différentes formes, la safety day est un moment important pour les entreprises désireuses d’améliorer les conditions de travail de leurs salariés. Découvrez aujourd’hui les différentes étapes par lesquelles il faudra passer pour que la journée sécurité puisse être une réussite.

1.   Recueillir les besoins des collaborateurs et identifier les attentes spécifiques de l’entreprise

La première chose à faire quand on souhaite préparer la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail est de recueillir les besoins réels des salariés et de l’entreprise. Il faudra en savoir plus sur les risques encourus par chacun dans l’exercice de ses fonctions, au quotidien. Parce que même si les managers et les hauts responsables de l’entreprise connaissent les risques du secteur d’activité concerné, les travailleurs directement impliqués sont les plus à même de les définir précisément.

Dans cette perspective, faites circuler un questionnaire plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant le jour J. Vous cernerez ainsi les attentes à satisfaire à travers un projet d’organisation en bonne et due forme, de la journée mondiale de la sécurité au travail.

D’ailleurs, il ne suffit pas de recueillir les informations en question. Il faut aussi procéder à une fine analyse de chaque situation afin de mettre en place des activités efficaces et susceptibles de plaire. Une fois les données recueillies, il est possible d’en tirer des conclusions pratiques, avec l’aide des ressources humaines. Le choix des sensibilisations à la sécurité, à mener, en dépend en grande partie. En effet, les souhaits émis par les travailleurs permettront aux organisateurs de la journée de la sécurité au travail, de préparer les animations en conséquence et de mettre en place des thématiques en adéquation avec les activités de l’entreprise.

Prenons l’exemple d’une entreprise de logistique ou de manutention qui pourrait axer la journée de la sécurité au travail sur le risque de chutes de plain-pied ou de hauteur ou encore sur la circulation sur site pour prévenir le risque d’accidents et de TMS. Dans une industrie, la journée pourrait être consacrée au renforcement de la prévention de sécurité des risques chimiques, par exemple.

En bref, pour une préparation optimale de votre journée mondiale de la sécurité au travail, l’identification d’une ou de plusieurs problématiques majeures est essentielle. Les sensibilisations et animations proposées permettront alors de répondre de manière satisfaisante aux besoins de tous les employés. Et il est à noter que, quels que soient les besoins de l’entreprise, il est toujours plus pertinent d’organiser la journée mondiale de la sécurité au travail conformément au thème de l’année. Pour 2023 par exemple, la célébration porte sur la thématique  « un environnement de travail sûr et sain est un principe fondamental et un droit au travail ».

2.   Programmer et organiser minutieusement la journée

Une fois l’axe de la safety day défini, les organisateurs peuvent programmer l’événement. Il faudra décider de la période précise pour organiser la formation sécurité au sein de l’entreprise. Il faudra prioriser un moment calme dans l’emploi du temps général des travailleurs, en dehors des périodes de rush. En tout cas, la communication à propos de l’événement commence seulement quand la date est fixée.

Ensuite, pour réussir votre journée mondiale de la sécurité au travail, misez sur une communication retentissante. Prenez-vous-y plusieurs semaines à l’avance. Vous pouvez aussi confier aux équipes marketing le projet de préparer une campagne de communication de qualité, bien réalisée et soignée, pour inviter l’ensemble de vos collaborateurs à participer à cette journée de sensibilisation intra-entreprise.

3.   Obtenir le budget de financement nécessaire

Organiser la journée mondiale de la sécurité au travail a un coût pour l’entreprise. Et avant de mettre le projet en place ou de contacter les éventuels intervenants, il est primordial d’obtenir d’abord le financement nécessaire. Autrement, vous risquez de vous faire rattraper par la réalité financière de votre structure si vous voyez les choses de manière « démesurée ». Définissez au préalable le budget qui pourrait être investi dans les animations d’une journée sécurité. Par la suite, avisez les actions à déployer en fonction de ce budget.

Bien entendu, bien qu’une journée santé et sécurité représente un coût, il n’est pas question de vider les caisses de l’entreprise pour une seule journée de formation safety day. Le budget à allouer à cette journée doit répondre au but précis d’assurer la sécurité et la bonne santé des travailleurs. Il faudra alors s’informer sur les différents pôles de dépense, notamment le tarif des intervenants que vous souhaitez inviter pour la journée.

4.   Varier les formats et les thématiques

Le plus important pour que la journée mondiale de la sécurité au travail soit une réussite, est de tout mettre en œuvre pour qu’elle réponde aux attentes et aux besoins des salariés.

Dans cette perspective, en plus de répondre aux exigences spécifiques de l’entreprise (en fonction de sa taille et de son secteur d’activité), la journée doit être intéressante et attractive pour les travailleurs qui y participent. Ainsi, pensez à varier les animations. Les conférences sont par exemple, particulièrement nécessaires dans ce genre d’événement. Cependant, elles ne doivent pas s’éterniser. Prévoyez une à deux conférences d’une durée moyenne de 45 min à 1 h pour que l’assistance reste concentrée sans se lasser. Ensuite, les activités ludiques et originales sont également incontournables pour faire en sorte que les travailleurs soient des acteurs à part entière durant cette journée de la sécurité.

En tout cas, quelles que soient les activités prévues pour cette journée mondiale de la sécurité au travail, faites appel à des professionnels de la santé, de la sécurité et du bien-être en entreprise pour que les animations mettent les travailleurs face à des situations réelles. Les professionnels seront également les mieux placés pour expliquer les bons gestes à avoir pour travailler en toute sécurité. Chez Neo Forma, les intervenants aux formations en entreprise sont constitués d’ostéopathes, spécialisés dans l’ergonomie au travail.

Quelques exemples d’ateliers pratiques à mettre en place durant votre safety day :

5.   Mener une politique de sécurité sur la durée

Les efforts menés dans le cadre de la journée mondiale de la sécurité au travail ne doivent pas se limiter à un seul jour de sensibilisation. Au contraire, la mobilisation de l’entreprise doit se faire sur la durée pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs réellement et sur le long terme.

Ainsi, une fois la journée mondiale de la sécurité au travail achevée, il est primordial de débriefer et d’interroger les salariés, dans les jours suivants. L’objectif de ce débriefing sera de recueillir leurs impressions à propos de l’initiative et de l’intervention des spécialistes invités. En effet, les travailleurs sont les mieux placés pour juger les interventions, les activités, etc. afin d’améliorer l’organisation d’une future édition de la journée de la santé et de la sécurité au travail.

Et bien entendu, la mission du manager (qui est d’assurer la sécurité des collaborateurs) ne s’arrête absolument pas à l’organisation d’une safety day. Il est essentiel de mettre en place des actions pratiques dans la continuité de cette journée. De cette manière, les travailleurs évoluent en permanence dans un environnement sain et sûr. Et dans cette perspective, il est tout à fait possible (et d’ailleurs, fortement recommandé), de réorganiser ponctuellement dans l’année, des opérations comme une journée sécurité ou une semaine sécurité. Assurez-vous en tout cas que le concept soit plus complet et organisé avec des animations et des activités plus diversifiées qu’une simple journée.

En plus de la journée mondiale de la sécurité au travail, les entreprises peuvent mettre en place une journée ou une semaine de la QVT – Qualité de Vie au Travail pour veiller au bien-être et à la santé des salariés et c’est indispensable autant pour leur santé physique que leur santé mentale. Des ateliers animés par des intervenants experts peuvent aussi être le bienvenu durant une demi-journée, sur un thème précis, par exemple.


Découvrez également :

Organiser sa journée sécurité en entreprise

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter

Références formations gestes et postures