shutterstock_776498920
BLOG - STRESS ET TRAVAIL SUR ECRAN

Stress et travail sur écran

Aurélie REGNIER, Ostéopathe D.O.

L’usage des écrans a un retentissement majeur sur le fonctionnement de notre organisme et provoque un stress sur les différentes structures de notre corps.

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DU TRAVAIL SUR ECRAN ?

On estime que le travail sur écran est responsable de 5% des TMS (troubles musculo squelettiques), d’une prise de poids moyenne de 5kg avec 30% de risques supplémentaires de développer de l’obésité, d’une augmentation significative des risques cardio-vasculaires et de la fatigue chronique et même l’épuisement.

L’impact sur le corps

Le stress généré par le travail sur écran se manifeste donc à plusieurs niveaux de notre organisme. En effet il a une conséquence directe et évidente sur nos yeux avec l’écran et sur notre corps avec la posture qu’on adopte lorsqu’on est devant l’écran.

Il a néanmoins un impact moins connu sur les systèmes hormonaux qui régissent notre cycle d’éveil/sommeil et nos processus biologiques.

L’usage excessif des écrans correspondant au travail sur écran entraine :

  • Une fatigue visuelle qui va se traduire par différents symptômes, de plus, la lumière bleue qui est potentiellement néfaste pour les yeux est la lumière bleue-violet (380-450nm) car elle accélère le vieillissement de la rétine. En effet des études prouvent que l’exposition prolongée à la lumière bleue naturelle (soleil) ou artificielle (ampoule) provoquent des lésions sur la rétine et le cristallin.

 

  • De mauvaises postures prolongées pouvant être à l’origine de douleurs ou de TMS qui affectent principalement les muscles et les tendons de la région lombaire, de la nuque, des épaules, des poignets et des mains.

 

  • Une dérégulation hormonale avec un déséquilibre alimentaire pouvant à long termes favoriser l’apparition de surpoids ou d’obésité (et de problème de pertes de poids) du fait de l’exposition à la lumière artificielle le soir ou la nuit qui interfère avec les processus biologiques. Et des troubles du sommeil provoqués par la lumière bleue.

Les effets de la lumière bleue

Il ne faut pas sous-estimer l’impact du stress oculaire provoqué par les écrans car il peut avoir des conséquences à court terme dans le cas de la simple fatigue transitoire, mais aussi des dommages à long termes voire permanents avec les effets de la lumière bleue.

La lumière bleue-violet est un facteur de risque pour :

  • La survenue de la DMLA = dégénérescence maculaire liée à l’âge
  • La baisse de l’acuité visuelle
  • La perturbation des rythmes biologiques et notamment du sommeil, car cette lumière trouble la production de l’hormone du sommeil, la mélatonine.

COMMENT DETECTER LA FATIGUE VISUELLE ?

La fatigue visuelle réversible se manifeste par :

  • Une baisse des performances visuelles
  • La lourdeur des paupières
  • Des sensations de picotements, d’irritations ou de brûlures dues à la sècheresse oculaire
  • Une fatigue générale et des troubles de la concentration
  • Une myopie temporaire et des maux de tête

faitgue visuelle

QUELS GESTES ADOPTER ?

Protection contre la lumière bleue :

  • Utilisation de filtre anti-lumière bleue sur les écrans ou sur les lunettes de vue
  • Installation d’éclairage de type « blanc chaud »

Protection contre la fatigue oculaire :

  • Ne pas travailler sur un écran avec des reflets mal éclairée ou une mauvaise résolution/qualité
  • Une dimension de l’écran doit être supérieure à 17 pouces
  • Garder une distance minimale de 50-70cm par rapport à l’écran
  • Prendre de courtes pauses pour se reposer les yeux, surtout si l’espace a une climatisation puissante
  • Se forcer à cligner les yeux, car le travail sur écran réduit le clignement spontané de 60% et donc cela réduit l’hydratation de la surface oculaire, ou utiliser du collyre.

Protection contre les TMS :

  • Les épaules et les bras abaissés et relâchés
  • Régler la hauteur du dossier pour que le bassin et les lombaires soient soutenus et stables, avec les genoux à 90° et les pieds posés à plat, éventuellement avec un repose-pied
  • Adaptez votre bureau à votre nouvelle situation : fauteuil adapté, large plan de travail, luminosité suffisante, évitez de croiser les jambes et d’avoir le buste tourné
  • Levez-vous et marchez quelques minutes pour changer de posture et relâcher les tensions
  • Hydratez-vous correctement, au moins 1,5L (eau plate/gazeuse/aromatisée, café, thé, tisane, jus)
  • Pratiquez une routine d’exercices simples avec des étirements pour éviter les raideurs articulaires et les contractures, n’hésitez à masser les zones accessibles (poignet, pied)

 

Alterner le temps de travail sur écrans avec d’autres tâches, en effet il n’est pas recommandé de travailler sur un écran en journée complète.

 

Références formations gestes et postures