Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Prévention des risques au travail / Stress au travail : causes, conséquences et solutions

Stress au travail : causes, conséquences et solutions

27/05/2021
  • 0
  • 78
Head,Shot,Exhausted,Female,Employee,Took,Off,Glasses,,Massaging,Nose

Stress au travail, le mal du siècle

Marginalisé pendant des années, le stress au travail fait l’objet d’inquiétudes de plus en plus vives tant de la part des salariés que des employeurs. Souvent incompris, ce trouble touche de plus en plus d’employés affecte évidemment la productivité des employés, mais aussi et surtout la santé mentale des personnes concernées. Pour comprendre ce problème, il est nécessaire de s’intéresser aux causes profondes de ce «mal du siècle ».

Quelles sont les causes du stress au travail ?

Les origines du stress au travail sont multiples. On peut citer ;

  • Une charge de travail trop importante
  • Une organisation du travail mal gérée
  • Un manque de soutien

Une charge de travail trop importante

Un salarié qui doit effectuer de nombreuses heures supplémentaires ou qui se sent surchargé en permanence va naturellement développer un état de stress.

Une personne confrontée en permanence à des situations d’urgence va s’épuiser, tant physiquement que mentalement, car les efforts exigés pour mener à bien le travail demandé surpassent ses ressources disponibles et poussent donc le salarié à puiser dans son énergie vitale.

Un travail mal organisé

Une organisation inutilement complexe et pesante va là aussi contribuer à développer du stress chez les travailleurs. La présence d’un management a deux têtes, la multiplication des process, peuvent provoquer un surmenage.

A l’inverse un manque d’organisation, se solde généralement par une perte de temps. L’employé peut avoir la sensation de peu avancer dans son travail et cela se soldera par du stress.

De mauvaises relations entre collègues

Un salarié coupé de tout soutien affectif va faire naître chez lui un sentiment d’isolement et de mal-être. L’impression d’être incompris ou délaissé, et le manque de reconnaissance amènent à une dévalorisation de son travail.

La crise sanitaire n’a pas arrangé la situation, puisque selon le baromètre Cegos 2020, près de la moitié des travailleurs disent avoir vu leur niveau de stress augmenter à la suite de cette crise. En cause, une incertitude quant à leur avenir dans l’entreprise, mais aussi et surtout un appauvrissement des relations sociales avec leurs collègues.

Comment reconnaître un état de stress au travail ?

Une personne stressée au travail développe des symptômes tant physiques que comportementaux. Les identifier permet de mieux combattre cet état de stress et d’identifier l’origine du problème avant qu’il ne développe des formes plus graves de stress telles que le burnout ou la dépression.

Parmi les signes de stress, figurent :

  • les troubles du comportement : irritabilité, nervosité, changement d’habitudes alimentaires…
  • Des manifestations physiques : maux de ventre, douleurs aux articulations…
  • Une altération du travail : perte de motivation, baisse de la confiance en soi, perte de contrôle…

Bien souvent, une personne qui développe du stress au travail ne va pas se plaindre par elle-même. Il est donc nécessaire de la part de ceux qui l’entourent de tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard, car un stress qui perdure avec le temps se développe et peut amener à des conséquences dramatiques.

Les conséquences d’un stress mal géré

Si une personne manifeste un stress au travail trop longtemps, ce stress devient chronique, et tant son corps que son esprit risquent d’arriver à un point de saturation, où elle ne pourra tout simplement plus continuer d’exercer son activité. Nombreuses et méconnues, les maladies physiologiques liées au travail peuvent prendre beaucoup de temps avant d’être traitées et peuvent même laisser de graves séquelles.

Le burnout

Probablement la maladie professionnelle la plus tragiquement connue, le burnout ou syndrome d’épuisement professionnel est une réaction du corps à ce qu’il perçoit comme une menace. La personne n’est alors tout simplement plus en mesure de faire face aux exigences qu’implique sa profession.

Le burnout est un trouble particulièrement dévastateur, car les périodes de repos du salarié comme le weekend, mais aussi les congés, ne suffisent plus pour redresser la pente. Complètement vidée en énergie, la personne en état de burnout perd toute estime de soi et cultive un état d’esprit négatif.

Touchant tous les milieux professionnels, le burnout concerne tout particulièrement les personnes très investies dans leur travail et consciencieuses.

La dépression

Un stress au travail durable et mal géré associé à un terrain favorable peu favoriser les dépressions. C’est une maladie grave et nécessitant un arrêt de travail de longue durée.

Sentiment de tristesse ou de vide, désintérêt pour toute activités, perte ou prise de poids, troubles du sommeil, psychomoteurs et cognitifs, dévalorisation et idées noires sont les symptômes les plus courants.  Souvent considérée à tort comme ne touchant que les personnes « faibles », la dépression peu toucher tout le monde.

Les troubles de la circulation sanguine

Une situation de stress ayant tendance à modifier la circulation du sang, de nombreuses pathologies potentiellement mortelles peuvent en découler. Touchant près de 150 000 Français par an, l’accident vasculaire cérébral, ou AVC, est favorisé par le stress au travail. Alors que les AVC concernaient majoritairement les personnes âgées, les personnes de moins de 45 ans y sont de plus en plus sujettes, du fait d’une pression artérielle trop élevée liée au stress.

Une personne stressée a aussi beaucoup plus de chances d’avoir de l’hypertension. Même lorsque le salarié est au repos, la pression sanguine reste extrêmement forte, ce qui augmente énormément le risque d’infarctus et de crise cardiaque.

Que faire pour lutter contre le stress au travail

Tant le travailleur que l’employeur peuvent prendre des dispositions pour diminuer le stress au travail. Créer une ambiance de travail agréable et bienveillante nécessite un management prenant en compte les besoins et les problématiques de chacun de ses salariés.

Loin d’être un détail, un une entreprise où chacun effectue son travail avec l’esprit libre permet de diminuer les arrêts maladie, d’augmenter la performance de ses collaborateurs, et de diminuer le turn-over. Une personne dont les compétences sont valorisées sera aussi mieux à même de contribuer à l’amélioration de l’espace de travail.

En somme, lutter contre le stress au travail n’est pas qu’une obligation légale : c’est aussi l’occasion d’améliorer la situation sociale et économique de son entreprise.

Si vous souhaitez améliorer votre gestion du stress dans votre entreprise, n’hésitez pas à vous inscrire à notre formation gestion du stress en entreprise. Vous y apprendrez les signes avant-coureurs du stress, les manières d’y réagir ainsi que des techniques de développement personnel et de relaxation pour accompagner vos collaborateurs dans leur objectif de travailler mieux et plus heureux.

Vous serez aussi en mesure de proposer à vos salariés des conseils pour gérer leur stress et ainsi améliorer visiblement leur qualité de vie.

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletters


    En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de Confidentialité. J’accepte la politique de confidentialité des données.


    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information par la société NEO FORMA. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    Références formations gestes et postures