Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Prévention des risques au travail / Entreprise et formation secouriste au travail : les obligations

Entreprise et formation secouriste au travail : les obligations

23/11/2022
Temps de lecture : 3 min.
Laura Bleuse
  • 0
  • 5064
Couverture - Secouriste au travail

🚩 Formation secouriste & travail :
quelles obligations pour l’entreprise ?

Avec plus de 650.000 salariés impliqués dans des accidents de travail en France (chiffres de 2019), l’organisation des secours en entreprise en cas de situation d’urgence est primordiale. La formation de secouriste du travail est indispensable et obligatoire. Les SST – Sauveteurs secouristes du travail, qui font partie du personnel de l’entreprise, pourront ainsi pratiquer les gestes de premiers secours. Abordons aujourd’hui les obligations de l’entreprise en termes de formation SST.

 

🤔 Que veut dire SST ?

SST signifie Sauveteur Secouriste du Travail. Un SST est une personne faisant partie du personnel de l’entreprise, qui maîtrise les gestes de premier secours, ayant suivi une formation sauveteur secouriste du travail. L’obligation de formation pour les SST implique que l’entreprise mette en œuvre ces moyens humains qui pourront s’organiser rapidement et rigoureusement en cas de situation d’urgence.

Obligation de formation pour les SST : que disent les dispositifs en vigueur en France ?

L’article R.4224-15 du Code du travail prévoit la présence d’au moins un secouriste dans les lieux professionnels où sont réalisés des travaux à risques.

Et à travers la Branche AT/MP (accidents du travail/maladies professionnelles), le Code de la Sécurité Sociale exige la présence obligatoire d’un SST pour qu’une entreprise puisse tenir un registre de déclaration des accidents du travail bénin. Plusieurs éléments conditionnent la tenue de ce registre :

  • La présence permanente d’une personne chargée d’une mission d’hygiène et de sécurité dans l’entreprise. Elle doit détenir un diplôme de SST délivré par l’INRS.
  • La mise en place d’un poste de secours d’urgence.
  • Le respect par l’employeur, des dispositions prévues par le Code du travail, concernant la constitution du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) et du CSE (Comité social et économique)

Pour rappel, ce registre remplace (dans certaines conditions), la déclaration des accidents de travail qui n’engendrent pas d’arrêt de travail ou de soins médicaux.

 

La formation au sauvetage – secourisme du travail (SST)

D’une durée de 14 heures, la formation au sauvetage – secourisme du travail est recommandée aux entreprises, par la branche AT-MP. En effet, cette formation s’inscrit de manière cohérente avec les réalités professionnelles. Elle est en adéquation avec la prévention des risques et l’organisation des secours que l’employeur devra mettre en place dans son établissement.

Assurée par des formateurs certifiés, la formation s’articule est organisée conformément aux documents et aux référentiels techniques publiés sur le site de l’Institut National de Recherche et de Sécurité – INRS.

A l’issue de la formation au sauvetage – secourisme du travail, les personnes formées reçoivent un certificat de SST.

  • Les autres dispositifs de formation SST

Afin de garantir la sécurité en entreprise avec la présence de SST parmi le personnel, l’employeur dispose de plusieurs dispositifs de formation aux secours d’urgence.

 

1.      Prévention et secours civiques de niveau 1 – PSC1

Le PSC1 forme le futur SST à la maîtrise des gestes élémentaires de secours. La formation dure 7 h (ou plus) et elle est assurée par des organismes publics habilités. L’employeur peut également faire appel à des associations nationales ou départementales de sécurité civile agréées.

 

2.      Sensibilisation aux gestes qui sauvent – GQS

D’une durée de 2 heures, cette initiation est mise en place pour que les citoyens s’impliquent en situation réelle, à travers la maîtrise des gestes essentiels du secours d’urgence. Ainsi, ils participent à la chaîne en devenant le premier maillon qui agit rapidement et efficacement dans une situation d’urgence.

 

3.      Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence – AFGSU

Cette formation se destine aux personnels d’établissements de santé et de structures médico-sociales. Elle concerne particulièrement les gestes et soins d’urgence et à la gestion des risques sanitaires, chimiques et biologiques.

En fonction des contenus et des objectifs, la formation en e-learning en santé est possible. Mais une formation SST obligatoire se fait en général en présentiel. Ensuite, ces dispositifs de formation n’impliquent pas systématiquement une dimension professionnelle. Ils n’intègrent pas tous, les risques spécifiques à chaque entreprise. Dans le cadre de son obligation de formation pour les SST, l’employeur doit faire le tri.

 


Découvrez également :

Passeport Prévention : Qu’est-ce que c’est ?

Journée de la sécurité routière au travail

Les 5 étapes clés d’une journée sécurité

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletters





    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information par la société NEO FORMA. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    Références formations gestes et postures