Blog gestes et postures | Lombalgie et travail assis
Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Douleurs et accidents au travail / Lombalgie et travail assis : Guide, position, conseils

Lombalgie et travail assis : Guide, position, conseils

28/07/2020
Mary Rolland, Ostéopathe.
  • 0
  • 3248
Illustration couverture lombalgie travail assis

Lombalgie et position assise sont étroitement liées. En effet, si vous voulez éviter les douleurs, il faut maintenir une bonne posture. Une position assise correcte est essentielle pour conserver une bonne santé du dos et pour soulager les différents maux.

Une bonne position implique que toutes les parties du corps soient bien alignées et correctement soutenues par une tension musculaire adéquate. La posture peut facilement être améliorée en suivant quelques conseils.

Lombalgie et position assise : les chiffres

2 personnes sur 3 dans le monde du travail souffrent ou ont déjà souffert de lombalgies à cause du travail assis.

Lombalgie et position assise : les causes

Appelée familièrement « mal de dos », la lombalgie est la douleur qui concerne le rachis lombaire, c’est-à-dire le bas de notre colonne vertébrale, là où nous sommes « cambrés ». Cette douleur peut être aiguë, c’est-à-dire récente, ou être chronique et perdurer pendant des mois voire des années. De nombreuses causes peuvent être à l’origine de la lombalgie. Dans notre société actuelle, une des grandes causes est la sédentarité et le travail en position assise.

Travailler assis, à raison d’une moyenne de 8 heures par jour, et ce tous les jours de notre carrière, n’est pas un mince effort pour le corps humain : manque de stimulation de la circulation sanguine, manque d’oxygénation de nos muscles, manque de mobilité de nos articulations mais aussi de nos organes digestifs.

Lombalgie et position assise : les conséquences

La lombalgie, aussi appelée lumbago, est le terme scientifique qui désigne les douleurs lombaires, c’est-à-dire les douleurs du bas du dos. Les lombalgies touchent la zone des vertèbres lombaires. Il s’agit d’une pathologie de plus en plus répandue. Au départ, la douleur n’est pas permanente. Mais après plusieurs années de travail dans une position assise prolongée, l’affection s’aggrave si elle n’est pas traitée.

Sur le plan physique

Si une lombalgie n’est pas soignée avec un traitement adapté, le travailleur aura des soucis au niveau de sa motricité. En effet, il aura du mal à marcher et à courir. Il ne pourra plus porter des charges lourdes, et il se sentira mieux en position allongée ou au repos.

Sur le plan biologique

La lombalgie a également un effet au niveau biologique. Comme la douleur va limiter le mouvement, le travailleur évitera de bouger. Cette situation entraînera une perte de force dans les muscles, et cela pourra aussi entraîner la raideur dans les articulations, les jambes, les genoux, les bras, le pied, les épaules et le bassin.

Sur le plan psychologique

La douleur ressentie au niveau du corps peut affecter le mental et provoquer stress, anxiété, colère, agressivité, isolement, perte de confiance en soi, et tout cela peut mener la personne jusqu’à la dépression.

Lombalgie et position assise : l’avis d’un expert

Changer de position régulièrement, passer son appel téléphonique en marchant, mettre la poubelle à l’autre bout du bureau, se lever pour aller chercher de l’eau, s’étirer et ce très régulièrement tout au long de la journée. Ce sont des choses simples mais qui sont indispensables. Pourquoi pas même faire une partie de vos réunions debout ou utiliser un bureau assis-debout si vous en avez la possibilité.

Il est évident qu’avoir une hygiène de vie correcte (alimentation variée et équilibrée, bonne hydratation, sommeil suffisant et régulier, pratique d’une activité physique) et consulter les professionnels adéquats (ostéopathe, médecin, kinésithérapeute) sont nécessaires afin de lutter au mieux contre les douleurs lombaires.

Lombalgie et position assise : la solution produit

Comment faire au travail pour éviter la lombalgie ? Tout d’abord, il faut s’assurer d’avoir une ergonomie de travail adaptée. Quelques points clés par rapport à la lombalgie :

  • veillez à avoir les fesses dans le fond de l’assise du fauteuil et à ce que la cambrure du bas du dos soit contre le dossier afin d’être bien soutenue. Un coussin spécifique tel que le PlushTouch peut être bénéfique ;
  • évitez les mauvaises positions des jambes (jambes croisées, pied sous les fesses…) qui modifient la position du bassin, des lombaires et entraînent une mauvaise circulation sanguine.

Lombalgie et position assise : le conseil de l’expert

Pour lutter contre le mal de dos, que ce soit au travail ou en dehors, il est primordial de bouger. Le mouvement c’est la vie. De plus, pratiquer des étirements régulièrement va permettre d’améliorer le confort au quotidien et de diminuer la douleur au niveau du disque lombaire.

 

Lombalgie et position assise : la prévention

Que vous deviez travailler en position statique, debout ou assise, il est indispensable de prévenir la lombalgie grâce au mouvement. En effet, il est essentiel de bouger régulièrement et de changer de position. Au travail, surtout dans un bureau, le fait de changer de posture régulièrement permet de ne pas toujours mobiliser les mêmes muscles.

Ainsi, la fatigue corporelle est diminuée. Le problème se pose surtout lorsque la personne travaille assise devant un ordinateur. Afin de réduire le risque de troubles musculosquelettiques (TMS), il faut faire attention à différents points et miser sur la prévention :

  • sur le fauteuil ou le siège, le dos doit rester droit sans que la colonne vertébrale ne soit courbée. En cas de cyphose, il faut utiliser un redresse-dos ;
  • le regard doit plonger sur l’écran pour éviter de solliciter trop les vertèbres cervicales ;
  • les bras doivent former un angle de 90° et être appuyés sur un accoudoir ou sur le bord du bureau ;
  • la jambe gauche ou droite doit être pliée à 90° ;
  • le pied doit reposer au sol sans que les genoux ne soient tordus ;
  • l’utilisation d’un repose-pied peut être utile en fonction de la taille du travailleur et de la hauteur du bureau ;
  • l’utilisation d’une ceinture lombaire peut être recommandée dans certains cas ;
  • l’achat d’un mobilier ergonomique de type bureau assis debout ou chaise ergonomique permet de prévenir les lombalgies causées par le travail assis et la sédentarité ;
  • les travailleurs doivent être encouragés à faire de l’exercice pour limiter les facteurs de risque ;
  • la formation gestes et postures peut aider l’entreprise à mieux gérer les risques liés à la position assise prolongée.

Il n’est pas nécessaire de changer de posture toutes les secondes, mais il convient de varier régulièrement les positions de travail pour que la pression ne se concentre pas uniquement sur les mêmes muscles du corps. L’idéal reste de changer de posture toutes les deux heures et d’utiliser différents articles et produits ergonomiques.

Il faut savoir aussi que les exercices qui visent à passer de la position debout à la position assise ne sont pas suffisants. Les déplacements et la marche doivent être privilégiés entre deux séances de travail statique prolongé pour éviter les douleurs sur les disques lombaires et pour ne pas souffrir d’une hernie discale.

 


Découvrez également :

Retrouvez notre article sur : Lombalgie et manutention : les gestes et postures à adopter

 

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter

Références formations gestes et postures