Le poids des cartables des écoliers

31/08/2023
  • 0
  • 2779
Illustration couverture sac d'école 2

1. UN CHIFFRE

Un rapport de la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE) indique que le poids du sac à dos ne devrait pas dépasser plus de 10 % de celui de l’enfant, ce qui représenterait par exemple 3,4 kg pour un enfant âgé de 11 ans et 4,4 kg pour un enfant âge de 13 ans. Hélas, dans la réalité, les sacs à dos des élèves sont bien plus lourds.

Pourtant, toujours d’après la FCPE, la plupart des sacs d’école avoisinent les 20% du poids de l’écolier, soit 8,5 kilos..!

2. EXPLICATION

Chez les enfants, le poids du cartable est l’une des grandes causes de maux. Il peut être à l’origine de courbatures et de contractions les muscles. En plus, les enfants ont tendance à enrouler le dos pour compenser le poids de leur sac, ce qui n’arrange pas les trapèzes, encore plus sollicités. Le pire reste lorsque les enfants portent le sac à une anse puisque leur corps penche latéralement.

Les enfants sont encore loin d’avoir fini leur croissance, et le port d’un bagage vient solliciter de manière excessive des surfaces articulaires qui ne sont pas encore complètement formées. Il faut donc trouver des solutions pour alléger le poids des cartables.

hernie-discale

3. AVIS D’UN EXPERT

Pour Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE : « Les enseignants doivent avoir conscience de cela quand ils dressent leurs listes de matériel scolaire. Il faut impérativement qu’elles soient adaptées au poids des enfants, martèle-t-il. Car au final, les séquelles dorsales s’avèrent dramatiques et la liste des maux se conjugue au pluriel : déformation du squelette, déséquilibre dans la marche, compression respiratoire, scoliose, lombalgies… Or on le paiera plus tard. Regardez dans le monde du travail, la protection du dos est largement prise en compte, notamment dans le choix du mobilier. Pourquoi cela n’est-il pas appliqué dans les écoles ? ».

La surcharge quotidienne du cartable peut entraîner :

– De la fatigue ;

– Des maux de dos ;

– Des déformations de la colonne vertébrale.

Quelles sont les mesures préconisées pour parvenir à limiter le poids du cartable des écoliers ?

Le sac à dos à roulettes n’est pas une bonne solution. Bien qu’il semble plus pratique pour l’élève qui peut le tirer, le cartable l’empêche de marcher normalement, ce qui entraîne une torsion du dos. Le problème se répète lorsque l’enfant devra emprunter les escaliers. Évidemment, les roulettes et l’armature ajoutent un poids supplémentaire au cartable.

4. LE CONSEIL DE L’EXPERT

Pour savoir si le sac d’école répond à la recommandation des 10 % du poids de l’enfant, il faut multiplier le poids de l’écolier par 0,10 afin de déterminer le poids maximum du cartable. Cela donne par exemple 2,5 kilos pour un enfant de 25 kilos

– Pour les achats de rentrée scolaire, privilégiez la dépense sur le choix du cartable ;

– Préférez un cartable en tissu (le plus léger possible), idéalement un sac à dos avec anses et renfort de confort au dos ;

– Optez pour des sacs avec plusieurs compartiments, devant et sur les côtés, afin de pouvoir mieux répartir le poids ;

– Placez toujours les affaires les plus lourdes, comme les manuels, le plus près du corps, soit debout ou au fond du sac. Pour limiter les douleurs, le cartable doit également être porté sur les deux épaules, en hauteur, avec un espace le plus petit possible entre le dos et le sac ;

– Aidez votre enfant à faire le tri dans son cartable, à ne prendre que le nécessaire pour la journée, et veillez à ce qu’il prenne de bonnes habitudes de rangement ;

– Discutez avec lui de ses envies et de ses ennuis lors du chemin pour aller à l’école : marche à pied, escaliers, transports… afin qu’il utilise son cartable correctement ;

– Vous pouvez aussi parler avec les professeurs pour trouver des solutions d’allègement. Par exemple : ramener un livre pour deux, mettre des casiers à disposition des élèves, permettre le stockage des livres dans une armoire commune, inciter l’utilisation de lutins avec des feuilles à ranger dans un classeur qui reste à la maison, ou encore mettre en place des manuels numériques si possible ;

– Les professeurs d’éducation physique peuvent également transmettre aux élèves les bonnes habitudes de gestes et postures ;

– Pour ménager un enfant qui a des problèmes de dos récurrents, il est possible d’obtenir une mise en place un projet d’accueil individualisé (PAI). Pour ce faire, il faut prendre rendez-vous avec un médecin qui pourra fournir un certificat attestant des problèmes de santé de l’élève.

5. LE MOT DE LA FIN

Certaines collectivités locales sont à l’origine de nouvelles initiatives pour aider leurs élèves à ne plus subir le poids de leurs sacs, comme l’achat d’un second exemplaire des manuels scolaires. Au-delà de ces mesures, il faudrait que les enfants soient initiés aux mesures de prévention de mal de dos, qui impliquent :

– Le port de charges ;

– L’adoption de bonnes postures ;

– La manipulation de différents objets.

Le cartable et son poids ne sont pas à eux seuls responsables des problèmes de dos des enfants, mais ils peuvent y contribuer et les aggraver. Rappelons tout de même que le mal de dos concerne près de 7 Français sur 10 à l’âge adulte !


Découvrez également :

Retrouvez notre article sur : Le syndrome des jambes lourdes

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter

Références formations gestes et postures