Journée mondiale sans tabac : comment arrêter ?
Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Santé en entreprise / Journée mondiale sans tabac : comment arrêter ?

Journée mondiale sans tabac : comment arrêter ?

21/05/2024
  • 0
  • 177
Close-up,Photo,Of,A,Woman,Destroying,Cigarettes,,World,No,Tobacco

Instituée par l’Organisation Mondiale de la Santé, la journée mondiale sans tabac se tient chaque année, le 31 mai. Cette occasion permet à de nombreux organismes et institutions de sensibiliser le public sur les dangers du tabac sur la santé.

Journée mondiale sans tabac : Qu’est-ce que c’est ?

La journée mondiale sans tabac a été instituée en 1987, sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé. Centrée sur les dangers du tabac pour la santé, cette journée met en lumière les actions antitabac menées par l’OMS et par de nombreux organismes antitabac, à travers le monde.

Toutes les actions antitabac menées durant cette journée sont mises en place pour lutter contre le tabagisme qui est la plus importante épidémie évitable du monde.

Les actions de sensibilisation menée durant la journée mondiale sans tabac rappellent les dangers du tabac. En entreprise, cette journée permet notamment de mettre en place des actions de prévention des risques liés au tabac.

Accompagner ceux qui souhaitent arrêter

À travers divers événements santé, la journée mondiale sans tabac sert aussi à accompagner ceux qui souhaitent à sortir du tabagisme. Dans le cercle professionnel, l’accompagnement consistera pour les entreprises à proposer des dispositifs spécifiques, aux collaborateurs qui entament la démarche d’arrêt du tabac :

  • Organisation d’ateliers de sensibilisation avec l’intervention d’un tabacologue et le témoignage d’anciens fumeurs.
  • Diffusion d’information et de kits complets pour arrêter de fumer
  • Prise en charge des substituts nicotiniques
  • Sensibilisation au travail (ex : formation e-learning Prévention des risques liés au tabac)

Quelles démarches pour arrêter le tabac ?

Comme pour toutes les dépendances, l’arrêt du tabac nécessite un temps de sevrage durant lequel l’organisme se défait de l’addiction à la nicotine. S’intéresser à la question lors d’une animation ou d’un atelier à la journée mondiale sans tabac serait donc le premier pas. En tout cas, il ne faut pas se référer au temps de sevrage des autres parce que le processus peut prendre plus ou moins de temps, en fonction des individus. Tout dépend du degré d’addiction et de la solution antitabac adoptée.

Voici quelques conseils pour arrêter le tabac :

  • Projeter l’arrêt du tabac à une date précise et s’y tenir.
  • Imprimer et placer à portée des yeux les inconvénients du tabac et les bienfaits de l’arrêt du tabac.
  • Jeter tout ce qui se rapporte au rituel des cigarettes, à savoir les cigarettes elles-mêmes, les cendriers, les briquets, etc.
  • Ne surtout pas refumer de cigarette, même pas une seule bouffée
  • Utiliser des substituts nicotiniques ou des médicaments prévus pour le sevrage tabagique (sur ordonnance)
  • Informer votre entourage de votre tentative d’arrêt du tabac pour qu’ils ne fument pas devant vous, du moins, pas les premières semaines.
  • Demander l’appui et le soutien des proches
  • Demander l’accompagnement d’un tabacologue ou d’un psychologue si vous avez beaucoup de mal à arrêter.
  • Éviter les zones fumeurs.
  • Changer de routine et éviter les situations qui vous font fumer. Si vous aviez l’habitude de fumer après manger, quittez directement la table après le repas.
  • Faire des activités de diversion quand l‘envie de fumer est trop pressante (se laver les mains, boire de l’eau, etc.) En général, la forte envie de fumer dure 5 min avant de se calmer progressivement.

Notez que le processus d’arrêt du tabac peut prendre du temps. Plusieurs tentatives sont parfois nécessaires. Évitez de culpabiliser et soyez patient et endurant.

Pour résumer, tout le monde, y compris en entreprise, peut agir lors de la journée mondiale sans tabac. Ainsi, pour les collaborateurs qui souhaitent arrêter de fumer, l’entreprise peut parfaitement jouer un rôle majeur en mettant en place un atelier addictions et d’autres actions pertinentes. En tenant compte du profil des collaborateurs concernés, l’entreprise pourra offrir un accompagnement efficace et les aider réellement à venir à bout de leur dépendance au tabac.

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletter