Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Les ennemis du bien-être / Bien préparer ses vacances d'été
vacances-ete
BLOG - BIEN PRÉPARER SES VACANCES D'ÉTÉ

Bien préparer ses vacances d'été

Guillaume DEVOOGHT, Ostéopathe.

Pour un français sur deux, l’année se décompose, comme naguère pour les écoliers, en 2 périodes distinctes : l’attente des vacances et les vacances ! Les vacances estivales, traditionnellement nommées « les grandes vacances », sont les plus importantes de l’année car les plus longues. Cette impatience découle souvent d’une charge de travail hebdomadaire qui étouffe les loisirs de fin de journée ou de fin de semaine.

Mais où partir ? Comment ? Quand ? Que prévoir dans ses valises ? Quelles activités sur place ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre afin de partir sereinement.

1. UN CHIFFRE

chiffres-vacances-d-été

63% des Français partiront en vacances cet été, avec une destination préférentielle en France. Le logement représente la plus grande partie du budget, soit 29%. La durée moyenne est de 2 semaines. Une grande majorité (59%) partiront à la mer.

2. EXPLICATION

En fonction du budget, plusieurs questions se posent :

Quand partir ? La majorité des vacanciers choisissent août plutôt que juillet, mais cet équilibre est en train de changer : de plus en plus de Français préfèrent partir en juin ou en septembre pour éviter la cohue et les pleins tarifs.

Combien de temps ? La durée moyenne des vacances passe de 2,7 semaines en 2016 à deux semaines en 2017. Une des explications est que certaines familles à faibles revenus partent de nouveau, mais moins longtemps que la moyenne des gens qui prenaient des congés en 2016. Le morcellement des congés, avec la multiplication des séjours courts, est aussi une des causes de cette durée réduite l’été.

Où partir ? En France : 45% des vacanciers choisissent le littoral et ses plages (surtout le Sud), 30 % la campagne, 27% la ville et 17% la montagne. A l’étranger : Le Maghreb est privilégié (Tunisie et Maroc), mais le sud de l’Europe (Espagne, Grèce, Italie et Portugal) continue d’attirer de plus en plus de Français.

Comment ? des budgets différents si on choisit l’avion, le train ou la voiture ! Et un avantage non négligeable avec la voiture : la mobilité sur place. La majorité des vacanciers prennent la voiture pour se rendre sur leur lieu de villégiature, ensuite vient le train, suivi par l’avion et l’autocar, voire le bateau.

Où se loger ? Chez la famille ou des amis, une résidence secondaire pour les plus chanceux ! Moins de la moitié des vacanciers optent pour un cadre payant : location saisonnière, camping, hôtel, village de vacances, gîte…

Quelles activités ? La promenade et la randonnée sont les activités les plus pratiquées et concernent 55 % des séjours de vacances. La baignade et la plage viennent en deuxième position. La visite de ville est la troisième activité pratiquée. La visite de sites naturels, quatrième activité, est de plus en plus pratiquée en vacances, et passe devant les visites de musées, expositions, sites historiques. Enfin, le shopping en ville arrive en cinquième position.

Quoi prendre dans ses valises ? dernière étape qui dépendra du lieu des vacances, mais qui dit été dit soleil ! donc il faudra veiller à se protéger du soleil (hydratation, crème solaire, lunettes de soleil, chapeau…). Pensez à la trousse à pharmacie (paracétamol, pansements, anti moustique, arnica…), passeport et carte d’identité, permis, CB, réservations (hôtels, avion, excursions…). Ne pas oublier les vaccins pour l’étranger et se méfier des intoxications alimentaires !

3. AVIS D’UN EXPERT

Les risques :

1. Le vieillissement cutané : la peau est plus fine, des rides et tâches brunes peuvent apparaître. S’exposer avec modération en évitant les heures les plus chaudes (12h à 16h)

2. Les coups de soleil : s’hydrater et se protéger avec de la crème solaire toutes les 2h (plus si baignades).

3. L’insolation ou coup de chaleur

4. Les réactions photosensibilisantes : Il s’agit d’une réaction anormale suite à une exposition solaire. Certains médicaments peuvent provoquer ce type de réaction, comme les antibiotiques prescrits notamment contre les infections urinaires, l’acné ou la rosacée, certains gels anti-inflammatoires pour les douleurs musculaires, voire certaines huiles essentielles (les essences d’agrumes), par exemple. Si vous êtes sous traitement, vérifiez la notice de vos médicaments. Si vous avez suivi un traitement esthétique (peeling) ou dermatologique au laser, veillez à ne pas vous exposer immédiatement au soleil et suivez scrupuleusement les recommandations de votre médecin.

5. Les risques pour les yeux : Les UV peuvent occasionner des dommages oculaires graves sur des yeux non protégés (cataracte, ophtalmies ou brûlures oculaires si la réverbération est importante, kératite ou inflammation de la cornée)

6. Des poussées d’acné : le soleil diminue en apparence l’acné mais un effet « rebond » apparaît souvent quelques semaines après.

7. Le mélasma ou masque de grossesse : tâches disgracieuses sur le cou, visage, décolleté

8. La lucite et les pigmentations post-inflammatoires : allergie avec plaques rouges et boutons, surtout chez les femmes jeunes à la peau claire

9. Les risques de cancer de la peau

10. Des cheveux plus fragiles : secs, cassants et déshydratés. D’autant plus s’ils sont exposés à la pollution, à l’eau de mer, au chlore des piscines

Les avantages :

1. Il contribue à notre bien-être : Même si nous n’y sommes pas tous sensibles de la même manière, la lumière du soleil entraîne la production de neuro-hormones de bien-être. Au même titre que le manque de lumière conduit parfois à la dépression saisonnière, l’exposition solaire recharge nos batteries ! Ces neuro-hormones régulent également l’appétit, évitent les grignotages et l’envie d’aliments gras et sucrés. Cela explique notamment pourquoi il est souvent plus facile de perdre du poids en été qu’en hiver. Grâce à la chaleur des infrarouges, le soleil permet la sécrétion d’endorphines et a un effet relaxant sur les tensions musculaires. Enfin, le rayonnement solaire équilibre notre chronobiologie, l’alternance des cycles veille-sommeil, nos rythmes du corps ayant des conséquences sur notre équilibre général.

2. Il occasionne une meilleure oxygénation : Par effet indirect, lorsque le temps est ensoleillé, nous passons souvent plus de temps à l’extérieur que confinés entre quatre murs. Nous aérons plus volontiers nos logements, nous sommes mieux oxygénés et pratiquons aussi plus de sports en extérieur. Une meilleure oxygénation combinée à davantage d’exercice physique : deux effets positifs pour notre santé.

3. Il favorise la synthèse de la vitamine D : Si une alimentation riche en poissons gras reste essentielle pour la synthèse de la vitamine D (à travers notamment la consommation d’huile de foie de morue), les rayons UVB du soleil remplissent également cette fonction. Attention toutefois : une durée d’exposition prolongée ne vous permettra pas de synthétiser davantage de vitamine D. Quelques minutes d’exposition suffisent, à condition que les avant-bras soient exposés au soleil pendant 15 minutes, 3 fois par semaine. En hiver, sous nos latitudes, cela n’est donc pas toujours possible ! Sachez aussi que plus vous êtes bronzé, moins les UV pénètrent la peau. Rappelons également que la synthèse de la vitamine D ne peut pas se produire avec des UV artificiels (en cabine), ni lorsque nous sommes exposés derrière une vitre.

4. Il améliore certaines maladies de peau : Le psoriasis, le vitiligo et l’eczéma font partie des maladies de peau qui sont améliorées par le soleil en raison de l’effet anti-inflammatoire induit par le rayonnement solaire. Attention toutefois à respecter une durée d’exposition raisonnable (pas plus de 30 minutes) et jamais aux heures les plus chaudes de la journée (préférez le soleil de fin d’après-midi après 17 heures).

5. Il permet de réduire la pression artérielle : une exposition quotidienne de 30 minutes aux rayons du soleil réduirait la pression artérielle et donc, le risque de certaines maladies cardiovasculaires. Cela s’explique en partie par la synthèse de la vitamine D (qui joue un rôle positif sur l’immunité) et par la sécrétion d’endorphines qui produit un effet relaxant.

6. Il booste notre système immunitaire : La synthèse de la vitamine D booste notre système immunitaire. Nous sommes donc moins vulnérables aux infections, aux microbes et aux phénomènes d’inflammations, présents dans un grand nombre de maladies auto-immunes.

7. Il favorise la poussée des cheveux : À petites doses, le soleil est bénéfique pour les cheveux. Il stimule la circulation sanguine des vaisseaux qui irriguent le cuir chevelu et favorise ainsi la pousse.

8. Il apaise la fatigue oculaire : La lumière naturelle du soleil défatigue nos yeux en leur demandant de produire moins d’efforts. Elle favorise également la production naturelle des bâtonnets, les cellules de la rétine photosensibles qui améliorent notre vision.

9. Il réduit le risque d’ostéoporose : Grâce à la synthèse de la vitamine D

10. Il nous donne bonne mine : on apparaît en meilleure forme !

4. LE CONSEIL DE L’EXPERT

Une bonne organisation est la clé des vacances sans stress ! Les préparatifs sont d’ailleurs une réelle source de stress, avec la peur d’oublier quelque chose. Pour partir sereinement, mieux vaut s’y prendre le plus tôt possible, en évitant de tout faire dans l’urgence. Le meilleur moyen est de lister les choses à faire avant le départ et les rayer manuellement au fur et à mesure. Cela va libérer votre esprit et permettre de constater une progression dans votre préparation. Vous n’aurez pas l’impression d’oublier quelque chose !

NB : Avant de partir, se souvenir de :

– Couper le gaz

– Nourrir ou placer ses animaux s’ils ne viennent pas avec vous

– Arroser les plantes

– Programmer un mail automatique d’absence

Références formations gestes et postures