Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Prévention des risques au travail / Risques routiers en entreprise : comment les prévenir ?

Risques routiers en entreprise : comment les prévenir ?

27/05/2021
  • 0
  • 90
Formation risques routiers

Risques routiers en entreprise : Quels sont les risques et comment les maitriser ?

De plus en plus de salariés sont amenées à utiliser un véhicule au cours de leurs activités professionnelles augmentant d’autant plus les risques d’accident. Du simple accrochage à l’accident mortel, ces évènements peuvent couter cher à votre entreprise. Première cause mortelle au travail, les sociétés se doivent d’être impliquées dans la prévention et dans la gestion de ces risques routiers.

Quels sont les risques routiers en entreprise ?

Le manque de compétence et les mauvais comportements

Le premier risque est le non-respect du Code de la route. Poussés par des enjeux temporels ou financiers, certains automobilistes n’hésitent pas à dépasser les limitations de vitesse, à ne pas respecter les règles de priorité, à passer au feu orange, etc. augmentant le risque d’accident.

Un manque de compétence peut être tout aussi dangereux, par exemple ne pas être habitué à rouler sur la neige ou de nuit. Le manque de formation à conduire le véhicule mis à sa disposition met le conducteur et ses occupant en danger.

La prise de substances illicites, d’alcool ou de médicaments

Sévèrement punie par la loi, la consommation d’alcool ou de stupéfiants est la première cause de mortalité sur les routes. Les capacités cognitives et physiques du conducteur sont alors diminuées, mettant en jeu sa vie et celle des autres.

La prise de médicament peut également être néfaste si la posologie n’est pas respectée, pouvant provoquer sommeil ou malaise au volant, et doit être suivie par un médecin.

La communication au volant

Bien que l’utilisation de kit mains libres soit possible, tenir une conversation téléphonique se doit d’être limitée. Elle provoque un relâchement de l’attention du conducteur dont la vigilance diminue et augmente le risque de collision qui aurait pu être évité.

Problèmes techniques sur les véhicules mis à disposition du salarié

Que l’on conduise un camion, une voiture ou un scooter, celui-ci doit être parfaitement entretenu et en bon état de fonctionnement. Un pneu qui éclate sur l’autoroute, une défaillance du système de freinage ou autres peuvent provoquer de graves conséquences. Entretenir régulièrement sa flotte de véhicules évitera de plus de coûteux frais de réparation à l’entreprise.

Comment maitriser les risques routiers en entreprise ?

La prévention auprès des salariés

La prévention des salariés aux risques routiers est un premier pas vers une maîtrise de ceux-ci. L’entreprise doit les informer sur ce que sont ces risques, les sensibiliser sur les conséquences d’un accident et les former si nécessaire (remise à niveau sur le code de la route, conduite en cas d’intempérie, formation technique sur le véhicule qu’ils conduisent, etc.). Il est conseillé d’accompagner les nouveaux salariés afin de valider leurs compétences sur le terrain avant de les laisser travailler en toute autonomie.

Elle doit aussi prendre conscience de l’état de santé physique ou psychologique de ses salariés pour détecter les éléments qui mettraient en avant toute contradiction à prendre le volant. Un examen par le médecin du travail est alors nécessaire pour juger de l’aptitude d’une personne à la conduite. Si elle est jugée inapte, l’entreprise pourra alors prendre les mesures nécessaires pour obtenir l’accord du médecin ou trouver un poste mieux adapté à cette personne.

L’organisation des déplacements

Outre le fait de vérifier l’état de sa flotte de véhicules, une entreprise peut réfléchir en amont à l’organisation des déplacements de son personnel afin de parer à toute éventualité et diminuer le risque d’accident.

Pour ce faire elle peut planifier les itinéraires en fonction de la longueur et des temps de trajet, des heures de déplacement (jour ou nuit), des conditions climatiques et des difficultés qui pourraient se présenter sur la route. Un itinéraire bien préparé, c’est moins de stress pour le conducteur qui restera vigilant et aura moins tendance à ne pas respecter les limitations de vitesse par exemple.

L’optimisation des communications durant le trajet est importante. L’entreprise peut établir des règles à respecter pour limiter le temps passé au téléphone : ne pas appeler son salarié quand il conduit, exiger qu’il s’arrête pour passer ses appels, mettre en place un système de redirection des appels des correspondants vers une messagerie ou le standard de son employeur.

Faire une analyse post accident

Après un accident, il est important de ne pas s’arrêter à une déclaration administrative même s’il s’agit d’un simple accrochage. Une analyse complète d’un accident, faite en interne ou par des intervenants, permet d’éviter que cela ne se reproduise. Elle devra donc s’axer sur différents points :

  • Quelle est la cause de l’accident ?
  • Quel était l’état physique ou moral du conducteur (fatigue, état d’ébriété, etc.) ?
  • Subissait-il des contraintes extérieures ?
  • etc.

Se former pour apprendre à maitriser les risques routiers en entreprise

Une entreprise souhaitant faire baisser son taux d’accidents peut se faire aider en passant par une formation risques routiers en entreprise. En effet, la mise en place de solutions et de prévention peut être déstabilisante pour la personne chargée de la sécurité. En passant par une formation, elle sera accompagnée par des professionnels qualifiés qui lui permettront de sécuriser ses collaborateurs et son entreprise. Les formateurs pourront notamment sensibiliser les salariés sur les risques routiers en entreprise, faire découvrir les actions de prévention nécessaires pour abaisser ce risque et savoir comment réagir en cas d’accident.

Des collaborateurs formés pourront faire preuve de vigilance partagée et travailler ensemble pour que les déplacements professionnels soient au fil du temps de moins en moins dangereux. L’entreprise a donc tout à y gagner : protection de son personnel et diminution des coûts financiers qu’engendrent les accidents.

Du plus petit au plus grave, un accident routier professionnel n’est pas à prendre à la légère et n’est pas une fatalité. Des moyens peuvent être mis en place pour gérer ces incidents et les éviter et les entreprises ont la possibilité de se faire aider dans cette perspective. Formation et prévention sont les maîtres mots pour se rapprocher de l’objectif 0 accident.

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletters


    En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de Confidentialité. J’accepte la politique de confidentialité des données.


    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information par la société NEO FORMA. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    Références formations gestes et postures