canal-carpien
BLOG - LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN

Le syndrome du canal carpien

Marianne LAVERGNE, Ostéopathe.

1. UN CHIFFRE

La HAS évalue l’incidence annuelle du canal carpien en France à 3/1000, avec 200 000 nouveaux cas chaque année. C’est un syndrome qui atteint une partie non-négligeable de la population, et qui touche en majorité les femmes (trois femmes pour un homme). Il est donc important d’être informé sur le sujet afin de le détecter et ainsi de le traiter au mieux. Il est également important de connaître les moyens d’éviter l’apparition de ce syndrome.​

Voici donc un tour d’horizon des choses à savoir sur le Syndrome du Canal Carpien :

2. EXPLICATION

​Le Canal Carpien est une zone anatomique située au niveau du poignet. Il correspond à un tunnel matérialisé par les os du carpe en arrière et le ligament annulaire antérieur, en avant. Au sein de ce tunnel passe les tendons des muscles fléchisseurs des doigts et le Nerf Médian, qui innerve la face antérieur du pouce, de l’index et de l’annulaire.

Le syndrome du Canal Carpien correspond à la compression de ce Nerf au sein de ce tunnel. Cette compression peut avoir plusieurs origines comme l’arthrose, les fractures du poignet ou l’épaississement de la synoviale entourant les tendons. Elle peut également découler de maladies entraînant l’épaississement des tendons (hyperthyroïdie, polyarthrite Rhumatoïde…). Les symptômes sont dans un premier temps l’apparition de fourmillements dans le pouce, l’index et le majeur, à prédominance nocturne.

Si le syndrome reste non traité, les signes peuvent évoluer vers un trouble du toucher et une diminution de la masse musculaire au niveau du pouce. La mise en évidence d’un syndrome du canal carpien se fait via l’électromyogramme qui permet de mesurer la vitesse de l’influx nerveux. En cas de compression, celle-ci est diminuée. Le traitement est dépendant de la compression que subit le nerf. Il s’agit en premier lieu de la pose d’une attelle la nuit. Si cela ne suffit pas, le patient peut se voir prescrire une infiltration de Corticoïde. Enfin, si cela est nécessaire, la chirurgie est le dernier recours permettant de faire baisser la pression dans le canal carpien.

3. AVIS D’UN EXPERT

Quand les troubles commencent à apparaître il peut être intéressant pour le patient de consulter un ostéopathe. Celui-ci pourra à l’aide de mobilisation et de manipulation, essayer de faire diminuer la pression subit par le nerf dans le canal carpien.Il pourra également conseiller des gestes et des postures à adapter au quotidien afin d’améliorer les symptômes. Cependant, il est important de garder en tête que le Syndrome du Canal Carpien est un diagnostique médical nécessitant des examens complémentaires et un traitement approprié. L’ostéopathe peut intervenir en complément du parcours de soin médical afin de soulager le patient de certains symptômes.

4. LA SOLUTION PRODUIT

Le travail sur ordinateur et notamment l’utilisation d’une souris peut amener à l’apparition des signes d’un syndrome du canal carpien.Il est donc important d’adapter son poste de travail. Pour cela il est recommandé d’utiliser un tapis de souris ergonomique doté d’un repose poignet en silicone, permettant au poignet d’adopter une meilleure angulation et donc éviter l’accumulation de pression au niveau du canal

repose-poignet

Voir le produit

5. LE CONSEIL DE L’EXPERT

Le syndrome du canal carpien est devenu extrêmement courant et il est important d’adapter le quotidien afin de prévenir les risques de survenues des symptômes. Cela passe par une adaptation des positions de la main lors du travail sur ordinateur ou lors de la conduite qui peuvent être des causes d’apparition des symptômes. Le but est d’éviter au maximum les mouvements ou les positions maintenues en flexion de poignet. Si vous avez le moindre doute sur les conduites à tenir au quotidien ou sur des symptômes, vous pouvez vous adresser à votre médecin ou votre ostéopathe. ​Il est également recommandé de pratiquer des étirements des muscles du canal carpien afin de prévenir et soulager les douleurs.

 

Références formations gestes et postures