Accueil / Blog prévention - Gestes et postures / Santé en entreprise / Le handicap en entreprise et ses spécificités

Le handicap en entreprise et ses spécificités

10/02/2022
Temps de lecture : 4 min.
Augustin Blin
  • 0
  • 3018
Illustration - Article Handicap

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, autrement appelée RQTH est un statut administratif accordant à une personne reconnue comme handicapée certaines aides et aménagements spécifiques. Selon le code du travail, peut en bénéficier « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ». En 2019, ils sont plus de 2,7 millions à avoir une reconnaissance administrative du handicap au travail. Cette question du handicap est un sujet à prendre au sérieux par les entreprises puisque ces dernières sont assujetties à une règle obligeant tout employeur d’au moins 20 salariés à employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6% de l’effectif total de l’entreprise. Si vous venez de créer votre entreprise vous avez un délai de 5 ans avant d’être soumis à cette obligation.

Le handicap en entreprise

Un statut spécifique pour les travailleurs handicapés

La RQTH est un statut particulier au monde du travail. Il permet aux personnes physiquement ou mentalement limités de pouvoir être intégrés au marché du travail au même titre que les autres travailleurs. Pour obtenir cet acte administratif vous accordant des droits, il faut pouvoir prouver d’une dégradation d’au moins une fonction physique, sensorielle, mentale ou psychique. Il faut également avoir plus de 16 ans et être dégagé de toute obligation scolaire. Ce titre est délivré pour une durée de 1 à 10 années ou alors de façon illimitée, si le handicap de la personne a peu de chance d’évoluer positivement.

Pour effectuer une démarche d’obtention ou de renouvellement d’une RQTH, il faut remplir un formulaire de demande auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Pour beaucoup, le handicap est seulement physique, mais détrompez-vous, seulement 5% des handicaps le sont. La grande majorité des personnes souffrant d’une pathologie au quotidien représentent plus des ¾ des handicaps. On les appelle les handicaps invisibles.

Il existe une multitude de formes de handicaps possibles. Chacun comporte ses propres spécificités et contraintes

Il y a différents handicaps. Que cela soit des déficiences physiques, mentales ou sensorielles, chaque cas est unique. Voici un petit tour d’horizon des handicaps les plus fréquents dans le monde du travail et leurs principales conséquences :

 

  • L’handicap moteur: c’est une des formes les plus répandues quand on parle de handicap. Il paralyse une, plusieurs, voir la quasi-totalité du corps. C’est une des formes les plus contraignantes, notamment pour travailler. On estime qu’en France, plus de 1,5 million de personnes souffrent d’un handicap moteur.

 

  • L’handicap mental: Il se traduit par une déficience mentale plus ou moins importante qui peut s’avérer durable voir irréversible dans certains cas.

 

  • L’autisme: à l’inverse de ce qu’on pourrait croire, l’autisme n’est pas une maladie mentale. C’est un trouble neurologique qui se matérialise au quotidien par certains troubles du comportement ainsi qu’un potentiel retard ainsi qu’une difficulté à exprimer certains gestes et sentiments.

 

  • Les troubles psychiques: ce sont tous les troubles liés à la personnalité comme les névroses, les psychoses… ils peuvent se montrer contraignants pour s’intégrer au sein d’une équipe ou dans certaines professions demandant un contact social important avec les clients ou avec ses collègues de travail.

 

  • Les troubles dits « DYS »: Ces formes d’handicaps considérées comme moins importants et moins contraignants concernent les dyslexiques, les dysphasiques, dysorthographiques, dyscalculies, dysgraphiques…

 

  • L’handicap visuel: perte de vue, cécité, malvoyance.

 

  • L’handicap auditif: perte partielle ou complète de l’ouïe.

 

                  Les personnes souffrant d’une pathologie sont tous différents mais ont les mêmes droits.

Pouvoir intégrer des personnes handicapées quand vous êtes employeur représente une véritable opportunité. Au-delà des obligations légales, vous pouvez offrir une chance à ces personnes comme à vous et à votre entreprise. Permettre à des personnes différentes d’avoir une chance de travailler et de développer leurs compétences est une source de diversité et de satisfaction pour chacun. Avec une véritable politique d’inclusion vis-à-vis des personnes handicapées, vous contribuez également à faire changer le regard de vos collaborateurs sur le handicap. Ces derniers devront apprendre à travailler avec des personnes en situation de handicap. Cela va les aider à développer leur patience, leur écoute et l’attention qu’ils devront porter pour bien accueillir et former les salariés handicapés fraîchement arrivés. Ce plan d’intégration ne peut donc être que bénéfique pour le développement de votre entreprise. Pour les managers, il existe des solutions d’accompagnements et d’inclusions à mettre en place.

Les solutions pour bien accueillir ses collaborateurs RQTH

Les solutions d’accompagnements et d’inclusion

Premièrement, afin de favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap, il est important de se montrer accueillant et bienveillant. Si votre entreprise est connue pour son implication dans l’accueil des personnes handicapées, vous bénéficierez d’une plus grande attractivité par rapport au recrutement des personnes handicapées.

Il ne faut surtout pas infantiliser ou avoir peur d’un ou d’une collègue handicapé, il faut le considérer comme un membre à part entière d’une équipe

Par ailleurs, au sein de votre entreprise même, des responsables peuvent mettre en œuvre tout un plan d’action en faveur de l’intégration de ce type de populations. Le pôle RH peut réfléchir à des actions d’intégration en matière de handicap. Par ailleurs, au sein d’une entreprise, il est possible d’avoir un réseau de référents avec notamment un ou une chargé(e) de mission handicap. Ce poste clé pour l’intégration des nouveaux membres permet le déploiement d’une véritable stratégie et de vrais moyens d’actions et de sensibilisations. Que cela soit en interne avec un travail intra-entreprise pour faire connaître le handicap et changer les regards ou alors en recrutant et accueillant de manière bienveillante les salariés handicapés, les missions handicaps jouent un rôle important en entreprise. Le but principal est celui de donner les mêmes chances à une personne à mobilité physique ou intellectuelle réduite qu’à un salarié lambda.

Retrouvez notre formation sur le handicap en entreprise et le statut RQTH

Certains organismes et associations comme l’AGEFIPH peut vous aider dans l’élaboration de votre stratégie. En effet, l’association de gestions du fonds pour l’insertion des personnes handicapées peut vous conseiller et même vous aider financièrement sous certaines conditions pour vos formations liées à la problématique de l’accueil de salariés handicapés dans votre entreprise. Elle peut s’avérer d’une aide précieuse si vous accueillez pour une premièrement fois un salarié handicapé. L’AGEFIPH vous accompagne dans les démarches ainsi que dans vos plans et actions que vous souhaitez entreprendre. L’état peut également vous aider financièrement.

        En tant que manager, il est important d’être à l’écoute des besoins et demandes de son ou ses salariés handicapés

Une personne souffrant d’un handicap aura besoin de certains aménagements. Certains plus que d’autres. C’est pourquoi avant d’accueillir un nouveau collaborateur, il faut au sein même de son entreprise avoir les aménagements pour. D’après le code du travail, les locaux d’entreprises ouverts aux travailleurs handicapés doivent posséder plusieurs caractéristiques précises en termes d’accessibilité, d’adaptation des postes de travail, au niveau des accès (portes, ascenseurs, dégagements), ainsi qu’un système d’alarme. L’essentiel reste d’avoir une entrée facilitée pour les fauteuils roulants ainsi que la présence d’un ascenseur.

Au niveau du poste de travail, il est important de comprendre les contraintes d’un travailleur en situation de handicap que ce dernier peut rencontrer sur son poste de travail. Il lui faut très souvent plus de place, notamment pour une personne en fauteuil roulant. Cela signifie donc un agencement important de l’espace qui peut donc affecter également les postes des autres contributeurs, si ces derniers se trouvent en Open-Space. Par ailleurs, au niveau du bureau et du matériel qui va avec, il faudra, en relation avec le salarié discuter des moyens possibles à mettre à sa disposition. Le télétravail peut dans ce cas être facilité pour le salarié.

Proposer une formation spécifique

Le meilleur moyen pour comprendre et accueillir ces personnes handicapées dans un cadre professionnel, peut passer par une formation et une étude spécifique afin de comprendre les spécificités du handicap et comment y répondre.

Chez Neo Forma, nous avons une formation spécifique gestes et postures RQTH. A travers une demi-journée ou une journée complète de formation, les objectifs sont les suivants : comprendre les contraintes d’un travailleur RQTH, identifier les structures du corps qui sont hyper sollicitées, apprendre le fonctionnement du corps mais également éduquer ces travailleurs à adopter les bons gestes et postures en fonction de son domaine de travail et des mouvements qu’il est amené à réaliser.

Retrouvez toutes nos formations liées aux gestes et postures en E-learning


Découvrez également :

Retrouvez notre article sur comment équiper correctement ses collaborateurs

Il n'y a pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour recevoir nos derniers articles, abonnez-vous à notre newsletters





    Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information par la société NEO FORMA. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    Références formations gestes et postures